Blogue de revêtement de sol

Blogue de revêtement de sol

Blogue de
revêtement de sol

Comment créer un escalier de béton soi-même?

Vous souhaitez construire un escalier de béton vous-même? Avec les bons outils et la bonne technique, vous serez en mesure de le réaliser en moins de deux! Du coffrage à la finition, voici les étapes pour y parvenir.

Fabriquer le coffrage d’un escalier en béton
Une base solide est essentielle!

La construction d’un escalier de béton diffère beaucoup de la construction d’un escalier droit en bois traditionnel. Pour construire le coffrage de votre escalier en béton, il vous faudra produire un moule dont la forme sera celle que le béton prendra quand il va durcir. Le coffrage de ciment devra être solide, mais également assez facile à démonter une fois que le béton liquide aura durci et qu’il sera sec.

Pour la construction du coffrage, il vous faudra donc utiliser des clous lisses et des vis, ce qui facilitera la tâche de démontage par la suite. Des piquets et des braises serviront à maintenir le coffrage en place. Évidemment, si vous coulez le coffrage du balcon en même temps que les marches, vous pourrez ne faire qu’un seul coffrage pour le balcon et l’escalier extérieur.

Pour ce faire, vous devrez créer une base en gravier ayant une profondeur d’environ 24 à 30 pouces pour éviter que le gel et le dégel ne fassent bouger l’escalier. Une fois la base bien compactée, vous pourrez construire votre coffrage d’escalier par-dessus.

Le squelette du coffrage

Pour commencer à construire votre coffrage, vous devrez d’abord débuter en posant les cotés du coffrage de l’escalier. Vous ne serez pas tenu de découper la forme de la charpente en pente, puisque le bois sera retiré et réutilisé par la suite. Après avoir planté des piquets, vous devrez mesurer et installer les braises qui serviront à maintenir les côtés bien en place et à niveau. Le contreplaqué peut être utilisé, du moment qu’il soit uni et que vous l’aspergiez d’huile pour qu’il décolle facilement une fois le ciment séché et durci.

Par la suite, en faisant comme si les panneaux des côtés étaient les limons d’un escalier droit, vous devrez tracer la forme que les marches auront une fois terminées. Après le traçage des marches, vous devrez tracer la ligne qui formera le fond en pente des marches. Si, par exemple, vous voulez obtenir un fond de quatre pouces, vous devrez y ajouter l’épaisseur du panneau de contreplaqué. Donc si votre panneau fait 3/4 de pouce d’épaisseur, vous tracerez une ligne à 4 3/4 pouces à partir du creux des marches. Vous visserez ensuite une planche 2 x 4 sous la ligne, à l’intérieur de la forme de chaque côté. Il ne vous restera qu’à déposer le panneau de fond sur ceux-ci puis à le fixer.

L’escalier prend forme!

Pour la forme des marches, vous devrez utiliser des solives de bois de charpente, généralement de 2 x 8 ou de 2 x 10, que vous visserez en place au travers des panneaux latéraux. Si vous le souhaitez, vous pourrez fixer une planche sur la solive afin de donner la forme d’une contremarche qui produira un nez de marche d’escalier.

Une fois les solives des marches mises en place, vous devrez poser une braise qui servira à retenir le centre des marches pour qu’elles ne bougent pas lorsque vous coulerez le béton. Vous pourrez ensuite insérer le métal à forme qui servira à donner plus de rigidité au ciment. Une fois que le tout sera bien droit et à niveau, que tous les panneaux et solives qui forment le coffrage de l’escalier seront solidement fixés et que rien ne bougera, il sera temps de couler le béton.

Le coulage du béton

Puisque le béton est assez robuste, il faudra le rendre un peu plus liquide, sans quoi il pourrait laisser des bulles d’air. Si vous avez en votre possession un vibrateur à ciment (ou que vous le louez dans un centre d’outils), ce sera votre meilleure option, sinon, vous devrez agiter le ciment à l’aide d’un bâton pour vous assurer qu’il pénètre partout sous les solives, tout en enlevant les bulles d’air. Vous devrez donc commencer par couler le palier, communément appelée la base, puis à remplir les marches, en partant du bas vers le haut. Vous pourrez laisser un petit excédent de ciment dans les marches pour en enlever par la suite au moment de la finition, au besoin.

Une fois que le béton sera devenu un peu plus ferme, vous devrez utiliser une truelle de bois ou de métal pour lisser le dessus du ciment, mais tout en conservant une texture plutôt rude pour ne pas qu’il devienne glissant. Puis, à l’aide d’une truelle à bordures, vous devrez lisser le contour des marches pour leur donner un aspect plus décoratif et visuellement attrayant. Vous devrez ensuite laisser le ciment sécher lentement, car s’il sèche trop rapidement, il risquera de fissurer. Si la température est trop élevée et que le soleil est fort, vous pourrez couvrir le ciment d’une toile de jute que vous arroserez pour que le béton sèche moins rapidement.

La finition de votre escalier en béton

Une fois votre escalier de béton bien sec, vous pourrez défaire le coffrage en prenant soin de ne pas frotter ou cogner le ciment, et ce, pendant une période de plusieurs semaines. Le béton sera encore fragile jusqu’à ce que la réaction chimique de durcissement soit complétée.

En conclusion, faire soi-même le coffrage de votre escalier en béton n’est pas une tâche facile! Il faut s’assurer de bien prendre vos mesures, d’assembler le tout correctement et valider que la structure est bien solide et à niveau. Bonne construction!

Si la tâche semble trop ardue pour vous, Polysurface est là pour vous aider dans vos projets de revêtements extérieurs. Polysurface propose des revêtements de béton extérieurs éprouvés pour leur durabilité, leur résistance aux températures extrême et leur facilité d’entretien pour de nombreuses années à venir.

Pour plus d’informations, veuillez consulter la vidéo suivante : la construction d’un escalier de béton.

logo 2

Les experts de PolySurface vous garantissent un plancher ou une surface extérieure impeccable.